Présentation du réseau de Hautepierre

La centrale de production d'énergie thermique et électrique

Les équipements de production d’énergie du réseau de chaleur de Hautepierre fonctionnent au gaz naturel transporté par l’opérateur local Réseau GDS. Le fioul domestique est utilisé en appoint et secours.

La particularité de la chaufferie de Hautepierre : son installation de cogénération qui permet de produire à la fois de l’électricité et de la chaleur. La vente de l’électricité, produite par la turbine, permet ainsi de baisser le prix de la chaleur vendue aux usagers.

La chaufferie

Les équipements de production d'énergie sont composés :

  • De deux générateurs mixtes gaz naturel/fioul domestique, à eau surchauffée, d'une puissance thermique utile de 31 MW (GE1) et 53 MW (GE2). Ils fonctionnent généralement en appoint ou en substitution (lors de la saison estivale) de la cogénération et produisent de la chaleur sous forme d'eau surchauffée à ​maximum ​180°C.
  • D’une chaudière mixte et simultanée gaz naturel/fioul domestique, produisant 50 tonnes/heures de vapeur surchauffée à 480 °C sous 56 bars pour entraîner le groupe turbo-alternateur.
  • D’une chaudière à vapeur saturée moyenne pression au gaz naturel de 12 MW, fournissant toute l'année la vapeur à la blanchisserie des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg.
  • La puissance thermique utile totale installée est de l'ordre de 136MW.

La cogénération

La cogénération est composée de la chaudière vapeur Haute Pression et d'un turbo-alternateur. La puissance électrique atteint 6,3 MW lors des conditions climatiques les plus rudes, pour environ 25 MW thermiques récupérés et utilisés pour couvrir les besoins en chaleur des usagers.

Cet équipement fonctionne en priorité du 1er novembre au 31 mars. La valorisation de l'énergie thermique est réalisée au travers d'un condenseur en aval du turbo-alternateur, pour produire de l'eau surchauffée à maximum 180°C sous 18 bars.

Le réseau de distribution

Le réseau de distribution se compose d'un réseau primaire haute pression, d’une longueur d’environ 12 km, et d’un réseau secondaire basse pression, ​d'environ 7,5 km.
L'eau surchauffée ​à haute pression qui circule dans le réseau primaire est distribuée à travers ​2​ branches principales : les Mailles ​d'​Hautepierre et ​le ​quartier ​du ​Hohberg.

Ce réseau est ​constitué de canalisations calorifugées en acier et protégé par un caniveau étanche en béton​​. Il chemine en circuit fermé, majoritairement sous la chaussée, et permet le transport de la chaleur vers les différentes sous-stations.​

​L'eau chaude basse pression qui circule dans le réseau secondaire​ est distribuée dans l'ensemble du quartier des Poteries mais également entre les sous-stations du quartier d'Hautepierre et les différents bâtiments.

​L'eau circule en permanence grâce à des pompes. Un système de télésurveillance contrôle en continu le bon fonctionnement du réseau.​

Les sous-stations

Le réseau de chaleur d'Hautepierre est constitué de 20 sous-stations​ primaires.​ Une sous-station peut, soit directement jouer le rôle d'une chaufferie centrale d'immeuble (sous-station et point de livraison sont donc confondus), soit desservir plusieurs bâtiments qui consisteront autant de points de livraison de la chaleur.

Chaque sous-station comprend un ou plusieurs échangeurs de chaleur, ainsi que des organes de régulation pour adapter la fourniture de chaleur aux besoins de chaleur des abonnés. 

À Hautepierre, certaines sous-stations dites « HP/BP» permettent uniquement de faire passer la chaleur depuis le réseau d’eau surchauffée vers le réseau d’eau chaude classique. Ces sous- stations primaires sont des installations techniques propres ​à​ Chaleur Hautepierre et seul le personnel de Chaleur Hautepierre est habilité à y pénétrer​ (Équipements ​sous ​pression).